Vivre dans le Pays de Langres,

Une vraie richesse

Vous êtes sur :   PETR pays Langres  /  Rôles et missions du PETR du pays de Langres  /  Conseil de développement territorial  /  Témoignage d'un membre du Conseil de Développement Territorial

Témoignage d'un membre du Conseil de Développement Territorial

Le Conseil de Développement Territorial vu par l'un de ses membres

 

Mme Bernadette Bouard, Membre du Bureau du Conseil de développement territorial.

 

  • Pouvez-vous vous présenter et nous indiquer qui vous représentez au sein du Conseil de développement territorial (CDT) du pays de Langres ?

Je suis administratrice de la Ligue de l’enseignement de Haute-Marne. Je représente cette association au sein du Conseil de développement. J’ai été élue au Conseil d’administration du Conseil de développement au sein du Collège 1 et section « éducation, formation, insertion ».

 

  • Pourquoi avez-vous souhaitez adhérer au CDT ?

Après 17 ans de vie professionnelle à Troyes, je suis revenue à Langres en 2013 pour y passer ma retraite. J’avais envie de m’impliquer dans le réseau associatif et y retrouver mes amitiés d’antan. Il y a toujours des challenges à relever ici et, je souhaitais apporter un petit quelque chose pour le développement du territoire. On ne peut y arriver que collectivement. Et seul le Conseil de développement est garant d’un esprit collectif pluridisciplinaire au service du territoire. Dans ce cadre, je souhaite défendre des valeurs de l’éducation populaire ; elles existent encore et il est nécessaire de les faire valoir.

 

  • Depuis votre entrée au sein du CDT, que vous apporte le Conseil de développement ?

Le Conseil de développement me permet d’avoir les renseignements nécessaires pour parler de Langres et de son pays, mieux le reconnaître pour mieux en parler à l’extérieur. Le Conseil de développement est un vecteur de valorisation d’un territoire. De plus, on y rencontre des gens qui travaillent sur des sujets différents, mais qui nous concernent tous.

L’autre intérêt est de travailler ensemble société civile – élus. En tant qu’ancienne élue de Langres, je me retrouve du côté de la société civile et je découvre une autre facette. Cela me permet de mieux comprendre des situations passées, vécues en tant qu’élue. Je perçois très bien les difficultés que peuvent rencontrer les élus. Il est nécessaire qu’ils se forment. L’autre moyen de contrecarrer les difficultés qu’ils rencontrent, c’est le aprtenariat avec la société civile. Nous pouvons s’entraider.

 

  •  Un petit mot de fin…

Tous, nous pouvons être acteur de notre territoire.