Vivre dans le Pays de Langres,

Une vraie richesse

Vous êtes sur :   PETR pays Langres  /  Actions et projets  /  LEADER  /  Projets soutenus

De 2009 à 2014, quelques exemples de projets soutenus...

Axe culture - patrimoine

Projet de développement touristique et de valorisation du site de l’Abbaye de Morimond, par l'Association des Amis de l’Abbaye de Morimond avec la mise en valeur du site de l’ancienne abbaye cistercienne de Morimond, en travaillant sur 2 axes :

Axe 1 : l’association souhaite entreprendre l’étude de la porterie pour envisager le phasage de sa restauration dans les années à venir en pavillon d’accueil, vitrine de l’accès au site.

Axe 2 : mise en valeur du travail des archéologues par un parcours végétalisé, des panneaux d’information sur la partie fouillée

 Montant de la subvention LEADER : 10 904,64 €.

 

 

Conforter l'identité et la savoir faire de la filière AOP Langres, par le Syndicat Interprofessionnel du Fromage de Langres. Il s'agit d' assurer la promotion de l'AOP Langres, savoir-faire reconnu du Pays de Langres grâce à la réalisation de dépliants-recettes de cuisine au visuel modernisé, de créer une chaîne YouTube et une page Facebook dédiées à l'AOP Langres mettant en scène les richesses de l'AOP Langres et son potentiel gastronomique.

Montant de la subvention LEADER : 5 096,77 €.

Axe économie

Etude sur la mutualisation d’emplois intersectoriels, par le GEDA. Après un état des lieux des différents types d’emplois, leur répartition, le lieu de domiciliation des salariés et le secteur géographique concerné par leur intervention, cinq grands secteurs d’activités ont été identifiés comme nécessitant l’augmentation du temps de travail de salariés par la mutualisation de postes entre ces différents secteurs, qui sont l’administration, l’accompagnement social, l’entretien, l’animation et le sport. Le projet porte sur la réalisation d’une étude de faisabilité pour analyser les besoins de main d’œuvre, les besoins de professionnalisation des salariés, les difficultés liées au recrutement, la recherche de nouvelles filières d’emploi.

Montant de la subvention LEADER : 5 140,80 €

Communication et promotion de l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA), par l’EPLEFPA. Il souhaite développer un outil de communication attractif et lisible du grand public mettant en avant les formations proposés et les métiers correspondants, valoriser les métiers locaux, attirer des jeunes vers ces métiers.

Montant de la subvention LEADER : 7 078 €.

Axe services

Développement du transport à la demande grâce à des méthodes innovantes, par le Syndicat Mixte des Transports du Pays de Langres. Il s’agit d’un service desservant 149 communes par le biais de 20 lignes permettant un service de transport de village en village.

Montant de la subvention LEADER : 21 421 €.

Aide au démarrage d’un nouveau service, par la Communauté de Communes du Bassigny. C’est la première labellisation RSP en Haute-Marne. Cette innovation s’inscrit dans le maillage des services réalisé par le Pays de Langres en 2009. La labellisation de la maison des services de la Communauté de Communes du Bassigny permet les permanences de 23 organismes dans le domaine social et de l’emploi : la CAF, le Pôle emploi, la CPAM, l’UDAF…

Montant de la subvention LEADER : 28 339 €.

Axe coopération

Afin de construire un projet de coopération avec la Suède, un groupe de travail, constitué des représentants des 5 GALs champardennais et d’élus régionaux, a défini les grandes orientations d’un futur projet : entreprenariat rural et valorisation du terroir pourraient servir de fil conducteur à des projets d’action qui concernent les produits locaux,  l’éco-tourisme, les circuits courts, la jeunesse, la filière bois, les grues cendrées. Une rencontre avec les suédois devrait permettre un recentrage ou une mise en cohérence via des actions concrètes.

A cet effet, une délégation française s'est rendue en Suède en février 2013 (du 18 février au 22 février 2013) dans la région du Västmanland. Cette délégation était composée de représentants des 5 GALs Champardennais, d’élus régionaux et de porteurs de projets français travaillant sur les thématiques définies soit une vingtaine de personnes.

Ce déplacement s'est inscrit dans un dispositif appelé « de l’idée au projet ».